P1070795 Au Moyen-Age, les moines de l'abbaye de Saint-Péregrin (située dans le sud de la Haute-Marne) savaient travailler l'osier et venaient vendre leur production sur le marché local de Fayl-Billot. Les habitants de la région ont eux aussi appris à travailler l'osier et c'est ainsi qu'au 19è siécle, on compte jusqu'à 800 vanniers qui font des paniers, des corbeilles, des hottes, des claies... Des oseraies occupent les vallées de la Resaigne, du Saulon, et de l'Amance. Une école de vannerie est créée en 1907. C'est la seule école de vannerie de France; en Europe, il existe seulement trois écoles de ce type. Hélas, les matières plastiques et les produits importés de Chine ont entrainé le déclin de cet artisanat. De nos jours seulement 50 osiériculteurs-vanniers et artisans-vanniers vivent de cette activité.

 

P1070797

                                          L'école de vannerie toujours en activité.

P1070782La production locale

P1070792

Une botte de saules qui servent à la confection d'ouvrages de vannerie.

 

P1070783

 

P1070788

Le rotin importé d'Espagne.

P1070793